startsida vad är
kvinnojouren
lite om hur vi jobbar målet med verksamheten praktiska råd medlem länkar kontakta oss
INFORMATION Information
In case of emergency dial 112

Comment est votre relation?
Comment êtes-vous influancée?

Que pouvez vous en faire?
Où pouvez-vous adresser?
Information civique
Lois en Suède
Permis de séjour
Si vous voulez quitter votre partenair
Divorce
Demande en commune
Si seulment un entre vous veut divorcer
- Avec enfants
- Sans enfants

Documentation de blessures
Déposer une plainte
Centre d'aidee aux victimes d'infraction
Indemnisation des victimes d'infraction
Le Centre d'aide aux femmes victimes de violences

Terrafem
Interdiction de visite
Un ensemble de sécurité
Protection d'adresse
Couverture par le secret
Rester décaré a l'ancienne adresse d'état civil
Nouvelle indentité - données personelles ficitives
Information locale d'Örnsköldsvik
La coummune d'Örnsköldsvik Le Bureau de consultation
Traitement ambulatioire Viktoria Service de consultations familiales et sociales

La Communauté des femmes, Centre d'aide aux femmes
victimes de violences à Örnsköldsvik

Cayenne, Centre d'aide aux filles victimes de violences
Liste locale de contact, Örnsköldsvik
    Örnsköldsviks Kvinnojour

Êtes-vous une femme?

Vivez-vous dans une relation qui vous fait peur?

Voici de l´aide pour toi.
Quelq´un avec qui parier (tu peux
être anonyme)

 
Soutien aux femmes 070-2700066
Service sociale, standard tél 0660-88000
L´hôpital, urgences. 0660-89134, 89136
Police locale 11414
"Terrafem"
(soc. internationale)
020-521010


Beaucoup de femmes ont le sentiment qu’il est difficile de mentionner ou de parler de violences physiques ou psychiques. Il peut être particulièrement difficile en ce qui concerne la violence psychique. La victime se demande souvent si c’est vraiment dangereux, car il ne s’agit pas de choses que l’on peut voir du dehors, comme c’est le cas lors des violences physiques avec des bleus ou des jambes cassées. Les femmes étant victimes de violences psychiques vivent qu’un des plus grands problèmes à affronter, c’est le fait que leur entourage ne voit pas la gravité de la situation.

Comment est votre relation? list_stigande.gif (54 bytes) to the top

  • Éprouvez-vous qu’il y a quelque chose dans votre relation qui ne va pas mais vous ne savez pas comment le décrire?
  • Éprouvez-vous que votre partenaire contrôle votre vie?
  • Sentez-vous que votre partenaire n’apprécie pas les valeurs de vos pensées et de vos sentiments
  • Votre partenaire, fait-il n’importe quoi pour gagner une argumentation, comme par exemple vous déprécier, vous menacer ou vous faire peur?
  • Votre partenaire, devient-il faché ou jaloux si vous parlez à quelqu’un d’autre? Êtes-vous accusée d’être infidèle?
  • Sentez-vous comme si, dans les yeux de votre partenaire, vous ne pouvez rien faire de correct?
  • Votre partenaire, vous dit-il que c’est de votre faute quand il vous bat?
  • Vous dit-il que personne d’autre ne voudrait de vous, ou que vous devez être contente qu’il s’occupe de vous?
  • Êtes-vous obligée de rendre compte de chaque minute de votre vie quotidienne?
  • Si vous rentrez un peu trop tard, avez-vous alors peur de la réaction de votre partenaire?
  • Lorsque vous essayez de parler avec votre partenaire de vos problèmes, vous donne-t-il des noms comme sorcière, conasse, rabâcheuse, pute, idiote?
  • Vous empêche-t-il d’aller au travail ou à l’école, ou vous empêche-t-il d’apprendre le suédois?
  • Votre partenaire, vous menace-t-il de divorcer ou de vous renvoyer à votre ancien pays?
  • Si vous voulez dépenser de l’argent, êtes-vous alors obligée de montrer ce que vous avez fait pour chaque sou ou dit-il que vous ne méritez rien?
  • Résignez-vous vous à avoir des rapports sexuels, malgré votre volonté, de crainte que votre partenaire ne se mette en colère contre vous?
  • Votre partenaire, insiste-t-il pour ”faire l’amour de réconciliation”, après vos disputes?
  • Votre partenaire, vous menace-t-il par dire que vous n’allez plus jamais revoir vos enfants si vous le quittez?
  • Votre partenaire, se fache-t-il si vous téléphonez à une amie?
  • Êtes-vous chargée de tout ce qui ne va pas?
Comment êtes-vous influancée? list_stigande.gif (54 bytes) to the top
  • Avez-vous du mal, ou avez-vous peur, de prendre vos propres décisions?
  • Faites-vous tout ce que vous pouvez pour satisfaire ou pour ne pas agiter votre partenaire?
  • Excusez-vous le comportement de votre partenaire devant votre entourage?
  • Êtes-vous étourdie, troublée ou avez-vous du mal à vous concentrer?
  • Avez-vous découvert un changement dans votre rapport avec la nourriture, le sommeil, les médicaments, l’alcool, ou d’autres drogues
  • Avez-vous perdu l’intérêt, l’envie ou l’énergie à faire des choses que vous faisiez avant?
  • Vous sentez-vous souvent malade, inquiète, fatiguée ou déprimée?
  • Avez-vous perdu le contact avec vos amis, votre famille ou avec vos voisins?
  • Votre confiance en vous, est-elle réduite, et éprouvez-vous des craintes que vous n’allez pas vous débrouiller toute seule?
Que pouvez vous en faire? list_stigande.gif (54 bytes) to the top
  • La violence psychique ou physique est un problème sérieux qui plus est une infraction à la lois. Il y a de l’aide.
  • La violence psychique est aussi sérieuse que la violence physique.

  • Prenez au sérieux la sécurité de vous-même et de vos enfants.
  • La violence psychique peut mener à la violence physique ou à la mort.
  • Vous n’êtes pas la cause du comportement de votre partenaire.
  • Allez voir quelqu’un qui vraiment vous écoute et qui prend votre situation au sérieux. N’abandonnez pas si vous ne trouvez pas ”la bonne” personne tout de suite, continuez à chercher.
  • Vous avez le droit de prendre vos propres décisions, lorsque vous vous en sentez prête.
  • Pour frayer le passage et se remettre de toute espèce de violence prennent du temps. Donnez à vous même le temps nécessaire.
  • Ayez confiance en vous-même et en vos expériences. Croyez à votre propre force. Souvenez-vous que vous avez vous même la meilleure connaissance et force, et que vous avez déjà les outils nécessaires pour survivre.
Que pouvez vous adresser? list_stigande.gif (54 bytes) to the top
  • Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences est destiné à vous et à vos enfants. Ce centre accueille les femmes psychiquemment ou physiquemment maltraitées. Lorsque vous appelez le Centre d’aide aux femmes victimes de violences, vous pouvez le faire sous anonymat. Les femmes du centre d’aide sont sous le sceau du secret. Voyez votre annuaire local ou rendez visite à www.roks.se ou à www.kvinnojour.com sur Internet pour trouver un centre d’aide proche de vous.
  • Une victime de violences peut s’adresser au centre de soins le plus proche, au service des urgences à l’hôpital, à la clinique gynécologique ou à la clinique psychique pour avoir une assistance médicale ou un soin psychique.
  • Vous devez dès possible faire documenter vos blessures éventuelles, pour pouvoir défendre vos droits.
  • Terrafem est un Centre d’aide aux femmes victimes de violences, il est internationnel et à l'échelon national. Vous pouvez y téléphoner si votre langue maternelle est une autre langue que le suédois. Tél.: 020-52 10 10.
  • La Police a un personnel formé spécialement pour assister lors de la réception d’une plainte. Vous pouvez recourir au poste de police le plus proche. On peut aussi porter plainte oralement par téléphone, ou en écrivant une lettre.

    Si vous envisagez de quitter votre patrenaire, il peut être une bonne idée de contacter et de conférer avec un avocat, surtout si vous avez des enfants. Contrôler avec votre compagnie d’assurance si votre assurance multirisque-habitation comprend une assurence garantie des droits, sinon il y a la possibilité d’avoir une soi-disant aide juridictionnelle avec laquelle l’Etat peut vous aider avec les frais occasionnés. L’avocat que vous contactez peut répondre à vos questions sur l’aide juridictionnelle. Avant de recourir à un avocat, vous devez contacter l'Ordre des Avocats de Suède, tél. 08-459 03 00, pour vous assurer que l’avocat n’a pas été critiqué.

    Vous trouvez plus d’information sous la rubrique « Information civique ».

    Sous la rubrique « Liste locale de contact « , à la fin de ce document, vous trouvez de l’information locale sur les lieux où vous pouvez vous adresser pour du secours.

Information civique list_stigande.gif (54 bytes) to the topLe texte sous cette rubrique se consiste en conclusions brèves. Dans le texte, il y a des renvois et vous êtes exhortée à prendre contact avec ceux-ci pour avoir de l’information plus détaillée sur le domaine qui vous intéresse. À la fin du texte, vous trouvez une liste de numéros de téléphone et des adresses locales pour la commune d’Örnsköldsvik.


Lois en Suède
list_stigande.gif (54 bytes) to the topLes lois suédoises régissent tout le monde séjournant en Suède.

La femme et l’homme sont égales devant la loi en Suède. En Suède, la femme a le droit de réfuser les rapports sexuels. Cela s’applique aussi dans la vie matrimoniale. Des mutilations génitales comme la circoncision féminine, ne sont pas autorisées en Suède mais sont jugées comme violence.

Beaucoup de pays font la différence entre châtiments corporels, violences et sévices. Se servir de châtiments corporels et résoudre des conflits avec violence sont des faits acceptés au beaucoup de pays. En Suède, il n’est autorisé ni de menacer, ni de battre sa femme ou ses enfants. Cela est classé comme violence.

Un coup avec la main ouverte contre la joue d’une personne, ou la menace de le faire, est considéré comme violence.

Se servir de violences pour faire éduquer les enfants n’est pas accepté en Suède, mais c’est considéré comme violence. Violences, violations lourdes de la paix publique pour les femmes, crimes sexuels, menaces illicites, harcèlements, etc., sont des délits réglés dans le code pénal dont la sanction peut être la peine de prison.
Pour plus d’information, adressez-vous à votre post local de police, regardez sur www.polis.se.

Permis de séjour list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Un permis de séjour permanent peut être obtenu après deux ans.

Quand une femme vient en Suéde à cause d’une relation avec une personne vivant en Suède, elle aura un permis de séjour temporaire. Un nouveau permis de séjour temporaire n’est délivré que si la relation dure. Si la relation est rompue dans deux ans après que la femme a obtenue le permis de séjour, elle est obligée de quitter la Suéde.
Il y a maintenant une exception à cette règle:

Le permis de séjour peut être délivré à la femme si la relation est rompue dans deux ans si elle ou ses enfants ont été victimes de violences psychiques ou physiques, dans la relation. À ce moment-la, il est très important que la violence soit bien documentée d’une manière ou une autre, par exempel grâce aux témoins, aux visites médicales ou à une déclaration à la police.

Une femme exposée aux violences mais qui n’est pas encore accordée le permis de séjour permanent en Suède, doit pouvoir quitter son partenaire sans risquer à être expulsée de la Suède.
Pour plus d’information, adressez-vous à l’Office suédois des migrations, tél.: 011-15 60 00 ou regardez sur www.migrationsverket.se.

Si vous voulez quitter votre partenaire list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Si vous envisagez de quitter votre partenaire, il peut être une bonne idée de contacter et de consulter un avocat, surtout si vous avez des enfants. Vérifier chez votre compagnie d’assurance si votre assurance multi-risque habitation comprend une assurance garantie des droits, sinon il y a la possibilité d’avoir une soi-disant aide juridictionnelle, avec laquelle l’Etat peut vous aider avec les frais occasionnés. L’avocat que vous contactez peut répondre aux questions sur l’aide juridictionnelle. Le Centre de consultation juridique d’Umeå vous donne gratuitement des conseils le mercredi de 18H à 21H au tél. : 090-77 97 00.
Terrafem ont, eux aussi, un centre de consultation juridique qui comprend dix hommes de loi d’origine étrangère qui parlent quinze langues différentes en tout. Si vous voulez entrer en relations avec un de ceux-ci, vous appelez la permanence téléphonique de Terrafem, 020-52 10 10, vous leur dites en quelle langue vous voulez l’aide juridique et ils vous rappeleront plus tard.
Avant de recourir à un avocat, vous devez contacter l’Ordre des Avocats en Suède, tél.: 08-459 03 00 pour vous assurer que l’avocat n’a pas été critiqué.

Divorce
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Demande en commune
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Si vous êtes mariée mais vous voulez divorcer avec votre mari, il faut vous adresser au tribunal de première instance. Si vous êtes d’accord, vous pouvez y remplir la demande en divorce et l’envoyer au tribunal de première instance, avec les fiches d’état civil pour divorce de l’Administration des impôts. À la fois de déposer la demande, il faut payer un droit de demande. Quand vous le versez, vous devez indiquer vos noms et vos numéros d’etat civil. Le tribunal de première instance, où vous vous êtes déclarée à l’état civil, peut vous donner des renseignements sur le montant et le numéro de compte pour le versement.

Si seulment un entre vous veut divorcer
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

S’il se fait que seulement un entre vous veule divorcer, il faut vous adresser à l’Administration locale des impôts pour avoir une fiche d’état civil pour divorce. Ensuite, vous écrivez une lettre à l’Administration des impôts où vous indiquez le nom et le numéro d’état civil de la personne avec qui vous voulez divorcer. Après cela, il faut suivre le même procédé que la demande en commun.

Avec enfants
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

S’il y a des enfants ayant l’âge inférieur de 16 ans dans la famille, ou si les deux conjoints sollicitent un délai de réflexion, le tribunal de première instance ne peut statuer un divorce entre vous qu’après l’écoulement d’un délai de réflexion d’au moins six mois.

Quand vous avez déposé la demande, vous aurez un avis du tribunal, dans lequel vous trouvez la date du commencement du délai de réflexion et les dates pour la première respectivement la dernière possibilité de réaliser la demande. Vous y trouvez aussi le numéro d’affaire.
Pour réaliser le divorce après le délai de réflexion, vous devez encore déposer au tribunal une demande en divorce et de nouvelles fiches d’état civil. La demande doit prouver que vous voulez toujours divorcer. Si personne entre vous ne réalise la demande dans une année après le commencement du délai de réflexion, l’affaire sera classée auprés du tribunal, et dans ce cas-là, vous êtes toujours mariés.
Sans enfants
list_stigande.gif (54 bytes) to the top
Le tribunal peut statuer un divorce entre vous sans délai de réflexion s’il n y a pas d’enfants ayant l’âge inférieur de 16 ans dans la famille. Cela peut aussi se faire si vous avez vécu séparément depuis au moins deux ans, sans compter si vous avez des enfants ayant l’âge inférieur de 16 ans ou non. Si vous avez vécu séparément depuis au moins deux ans, vous devez le prouver avec par exemple un extrait du service d’état civil.

Vous commandez les fiches d’état civil auprès de l’Administration locale des impôts ou bien à la ligne de service de l’Administration des impôts, tél.: 020-56 70 00. Il ne faut pas oublier que si vous commandez votre fiche d’état civil par téléphone, elle sera envoyée à votre adresse d’état civil.

Vous pouvez faire commander la demande en divorce auprès du tribunal ou le faire télécharger du www.dom.se sous la rubrique « formulaires ».

Pour plus d’information là-dessus, contactez le tribunal ou l’Administration locale des impôts dans le lieu où vous vous êtes déclarée à l’état civil, ou rendez visite sur www.dom.se ou sur www.rsv.se.


Docmentation de blessures list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Si vous êtes victime d’un crime, vous devez le plus vite possible faire documenter vos blessures. Le mieux est de s’adresser au centre de soins le plus proche, au service des urgences à l’hôpital, à la clinique gynécologique ou à la clinique psychique. Dans le domaine des soins médicaux, vous pouvez vous attendre à être accueillie par des gens ayant l’expérience de cette espèce de blessures. On vous donne la possibilité de parler SEULE au personnel de ce qui est arrivé. Le personnel a le secret professionnel. S’il est nécessaire, on peut faire venir une interprète. Vous avez aussi la possibilité d’être soutenue par quelqu’un du Centre d’aide aux femmes victimes de violences pendant l’examen. Ces femmes sont sous le sceau du secret. Dans le domaine des soins médicaux, on vous propose obligatoirement d’entrer en contact avec un/une assistant/e social/e.

Vous aurez le numéro de téléphone et l’adresse pour les visites de l’hôpital le plus proche si vous appelez le service des renseignements téléphoniques au tél.: 118 118. Dans une situation critique, composez le 112.

Déposer une plainte
list_stigande.gif (54 bytes) to the topSi vous êtes victime d’un crime, vous devez porter plainte le plus vite possible. Porter plainte peut sembler un grand pas à faire et vous ne voulez peut-être pas le faire maintenant mais peut-être que vous voulez le faire dans par exemple un ou deux ans. Il est alors important que vous avez le plus de documentation possible sur ce qui est arrivé auparavant. Cela peut encore consolider votre description. La Police a un personnel spécialement formé pour aider lors d’un dépôt de plainte. Vous pouvez vous adresser au poste de police le plus proche. Un dépôt de plainte peut aussi se faire à l’oral par téléphone ou en écrivant une lettre.

Vous n’êtes pas tenue à dénoncer un délit, mais il est souvent nécessaire pour pouvoir défendre ses droits.
Lorsque vous dénoncez un délit, on fait une enquête policière, une enquête préliminaire. Si la police ne vous a pas interrogée quand vous avez porté plainte, cela se fera maintenant. On interroge aussi le suspect du crime. S’il y a des témoins de l’incident, ceux-ci seront aussi interrogés.
Vous pouvez être accompagnée d’un soutien moral lors de cette interrogation de l’enquête préliminaire et lors du procès éventuel. Vous décidez vous-même si vous avez besoin d’un soutien moral et qui cette personne sera. Si vous ne connaissez personne qui peut vous accompagner, vous pouvez vous adresser au Centre d’aide aux femmes victimes de violences, au Centre d’aide aux victimes d’infraction ou au service social dans votre commune. Ils peuvent vous aider. Si vous avez des difficultés de langue, vous avez le droit d’avoir une interprète pendant toute l’enquête préliminaire et lors du procès éventuel. Plus d’information pourrait être donnée à votre poste local de police ou sur www.polis.se. Dans une situation critique, composez le 112.

Centre d'aidee aux victimes d'infraction
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

La Fédération nationale des centres d’aide aux victimes d’infraction, BOJ, est une organisation idéelle. BOJ a une bonne centaine de centres locals d’aide, couvrant tous les districts de police du pays.

Comme victime d’infraction, on bénifice gratuitement des conseils et du soutien moral des centres d’aide et de quelqu’un à qui parler de ce qui vous est arrivé, c’est-à-dire, un soutien moral. On peut aussi vous aider à contacter les autorités et à vous orienter à travers du procès.

Plusieurs centres d’aide aux victimes d’infraction ont, d’autre part, des soutiens morals pour les témoins, comme aide et sécurité pour la partie civile et pour les témoins que l’on a fait venir au tribunal de première instance où à la cour d’appel. Les soutiens morals et les soutiens pour les témoins, prudamment choisis, sont sous le sceau du secret.

Plus d’information est donnée par le Centre d’aide aux victimes d’infraction, au 0200-21 20 19 ou sur Internet, www.boj.se.


Indemnisation des victimes d'infraction list_stigande.gif (54 bytes) to the top


Si vous êtes exposée aux violences, à un acte de violence sexuel, à l’importunité, à une menace illicite ou à un autre crime contre votre personne, vous pouvez avoir droit à un dédommage économique, une soi-disant
indemnisation des victimes d’infraction.
Si la personne qui vous a exposée à la crime n’a pas la capacité de payer les dommages-intérêts et s’il n’y a pas d’assurance qui couvre les dommages, vous pouvez avoir droit à une compensation économique de l’État, une soi-disant indemnisation des victimes d’infraction. Le droit à cela peut aussi se trouver si le coupable est inconnu. L’indemnisation des victimes d’infraction vise d’abord aux accidents corporels et à la déshonoration. Le crime doit d'ordinaire être déclaré à la police. Plus d’information est donnée par l’Autorité des victimes d’un crime, tél.: 090-70 82 00 ou sur www.brottsoffermyndigheten.se.

Le Centre d'aide aux femmes victimes de violences list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences est fait pour vous et pour vos enfants. Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences reçoit les femmes étant psychiquement ou physiquement maltraitées. Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences a plusieurs années d’expérience du travail avec des femmes qui sont, ou qui ont été, exposées aux violences.

Le but de l’activité du Centre d’aide aux femmes victimes de violences est d’aider, de protéger et de soutenir les femmes maltraitées et menacées qui demandent de l’aide. Les femmes que vous rencontrez au Centre d’aide aux femmes victimes de violences sont sous le sceau du secret et ne peuvent pas parler de vous ou de votre famille à quelqu’un en dehors du centre d’aide. Vous pouvez aussi être anonyme.

Si vous vous adressez au Centre d’aide aux femmes victimes de violences, on peut, entre autres, vous offrir soit un appartement pour la nuit quelque part dans la ville, soit un logement protégé. Il y a aussi la possibilité de se déplacer à un autre Centre d’aide aux femmes victimes de violences en Suède, si vous avez des raisons pour lesquelles vous devez quitter la ville. Pour trouver un Centre d’aide aux femmes victimes de violences proche de vous, vous pouvez contacter le service social dans la commune où vous vous trouvez. Ils peuvent vous informer où trouver le Centre d’aide aux femmes victimes de violences le plus proche, ou cherchez sur Internet, www.roks.se, www.kvinnojour.com.

Terrafem
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Terrafem est un Centre d’aide aux femmes victimes de violences international, à l'échelon national, spécialisé aux femmes étrangères.

On vous y offre la possibilité de parler votre propre langue avec une femme qui un passé culturel ressemblant au vôtre. Terrafem a aujourd’hui des femmes qui parlent en tout 35 langues maternelles différentes. Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences peut servir d’intermédiaire pour Terrafem mais vous pouvez aussi les contacter vous-même par téléphone, 020-52 10 10. Les appels à Terrafem sont gratuits et ne se voient pas sur la facture de téléphone.

Les femmes de Terrafem sont aussi sous le sceau du secret.

Vous trouvez plus d’information sur Terrafem sur www.terrafem.org.

Interdiction de visite
list_stigande.gif (54 bytes) to the topIl arrive que des femmes, surtout des femmes, soient maltraitées, menaçées, et tracassées par le mari, le cocubin, un petit ami (celui-ci peut être un actuel ou un ex), par un frère ou un parent. Nous avons en Suède quelque chose appelé interdiction de visite. Cela veut dire, normalement, que la personne qui vous menace et tracasse, sera interdite à vous rendre visite ou à vous contacter d’une autre manière, par exemple par téléphone, lettre, message, télégramme, courrier électronique, mini-message ou quelque chose d'approchant. L’interdiction de visite se rapporte à un certain temps, au maximum un an, mais peut être prolongée d’au maximum un an à la fois. Celui qui enfreind l’interdiction de visite peut être condamné à une amende ou au prison pour une durée d’au maximum un an. Si vous voulez que l’interdiction de visite soit promulguée, ou si vous en avez des questions, adressez-vous à votre poste local de police ou au parquet le plus proche.

Un ensemble de sécurité
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Pour certains, la situation peut être si alarmante qu’il faut un ensemble de sécurité. L’ensemble contient un portable, un appareil d'alarme antiagression et un répondeur téléphonique. On en fait la demande auprès de la police.

Protection d'adresse
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Si vous avez besoin de protéger votre adresse ou vos renseignements personnels à cause de menaces ou d’autres tracasseries, vous pouvez en faire la demande après de l’Administration locale des impôts. Il y a deux manières différentes de protéger votre adresse.

Couverture par le secret
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Couverture par le secret signifie que vos renseignements personnels ne seront pas fournis aux personnes non autorisées. Les informations du registre d’état civil sont d’habitude publiques, et sont quotidiennement transmises à d’autres autorités principales.

On dépose la demande de couverture par le secret à l’Administration des impôts où vous vous êtes déclarée à l’état civil. La demande doit se faire à l’écrit et doit contenir le numéro d’état civil, nom et adresse et un rapport détaillé sur la raison de faire couvrir par le secret vos données personnelles. Les raisons que vous donnez doivent être certifiées par par exemple les services sociaux, la police, le verdict ou la décision de l’interdiction de visite de la part du tribunal ou du procureur en montrant la menaçe. La formulaire de demande se trouve chez toutes les Administrations des impôts. Si vous êtes accordée la couverture par le secret, vous avez la possibilité d’avoir un abonnement secret chez Telia, tél. 020-55 66 44.

C’est important que la personne ayant la couverture par le secret fait signaler un déménagement et qu’elle informe l’Administration des impôts sur l’adresse actuelle.


Rester décaré a l'ancienne adresse d'état civil
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Rester déclaré à l’ancienne adresse d’état civil est une autre manière de protéger son adresse. La demande de pouvoir rester déclaré à son ancienne adresse d’état civil doit se faire à l’ecrit. Cette déclaration veut dire que l’on peut vous accordée d’être déclarée à votre ancien lieu d’état civil pendant au maximum trois ans. Lorsque vous restée déclarée à votre ancienne adresse d’état civil, votre lieu réel de résidence ne ressort pas dans le registre d’état civil. Ce qui plutôt est indiqué, c’est que vous êtes « déclarée dans la paroisse » et l’adresse est donnée pour l’Administration des impôts du lieu de déplacement. Puisque c’est l’adresse de l’Administration des impôts qui est montrée, tous les courriers y seront envoyés. Le chef du service a votre nouvelle adresse en lieu sûr et c’est lui qui vous envoie le courrier.

De l’information supplémentaire sur la couverture par le secret et la déclaration à l’ancienne adresse d’état civil est donnéé par l’Administration locale des impôts ou rendez visite à www.rsv.se.

Nouvelle indentité - données personelles fictives
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

25Nouvelle identité – données personnelles fictives
Après une menace de poursuite particulièrement grave et d’autres protections n’étant pas suffisantes, vous pouvez vivre pendant au maximum cinq ans sous renseignements personnels fictifs, c’est-à-dire, avec nom et numéro d’état civil nouveaux. La demande pour avoir cette protection se fait auprès de la Direction nationale de la police.

Plus d’information est donnée au standard de la Direction nationale de la police, 08- 40 11 000.

Information locale d'Örnsköldsvik

list_stigande.gif (54 bytes) to the top

La coummune d'Örnsköldsvik
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Dans la commune d’Örnsköldsvik, il y a des instances différentes auxquelles vous pouvez vous adresser pour avoir de l’aide.

Le Bureau de consultation
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Si vous avez des questions ou des réflexions sur l’abus en quelque sorte, vous pouvez vous adresser au Bureau de consultation. Vous y avez la possibilité d’être anonyme et vous pouvez, d’habitude dans une semaine, avoir un entretien personnel, vous seule ou accompagnée d’un parent.

Le Bureau de consultation vous offre entre autres:

- des contacts en particulier avec un interlocuteur, avec la famille ou dans des groups d’enfants

- des procédés de traitement individuels.

Pour avoir plus d’information, téléphonez au Bureau de consultation, au numéro 0660-888 30 ou 888 28.


Traitement ambulatioire Viktoria
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Au traitement ambulatoire Viktoria, il y a de l’aide pour ceux qui abusent ou qui sont dépendant de l’alcool, des drougues ou des médicaments. Vous apprenez comment l’abus et la dépendance atteignent le particulier et son entourage.

Pour en avoir plus d’information, composez le 0660-888 31.

Service de consultations familiales et sociales
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Le service de consultations familiales et sociales mène une activité indépendante, basée sur le volontariat et compris par le secret professionnel absolu et la possibilité d’être anonyme. L’activité n’a pas d’obligation de documentation.

La tâche principale du conseiller au service de consultations familiales et sociales est de participer aux entretiens visant à traiter des crises et des conflits dans les relations de couple et de famille.

Pour plus d’information, composez le 0660-886 87 ou le 886 89.


La Communauté des femmes, Centre d'aide aux femmes victimes de violences à Örnsköldsvik
list_stigande.gif (54 bytes) to the top

Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences est une association à but non lucratif qui se trouve à Örnsköldsvik depuis 1983. En plusieurs villes, cette activité est menée dans une manière ”ouverte”, mais nous avons ici en ville une activité cachée, c’est-à-dire que notre adresse est secrète.
Des femmes, quelle que soit leur classe sociale, nationalité, ou croyance religieuse, sont exposées aux violences d’hommes qu’elles connaissent. Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences existe pour aider et pour soutenir ces femmes, en les écoutant, en les conseillant, ou en les offrant un logis dans notre appartement de garde.

Le but de notre activité est d’aider, de protéger et de soutenir les femmes maltraitées et menacées, qui demandent de l’aide. Notre travail est basé sur le respect et l’humanité. Nous ne détestons pas les hommes mais nous nous désolidarisons des actes de certains hommes.

Nous voulons que les femmes qui veuillent nous voir se sentent respectées, qu’elles éprouvent avoir l’aide nécessaire, non pas l’influance forcée, mais un soutien dans ses décisions.

Liste locale de contact, Örnsköldsvik
list_stigande.gif (54 bytes) to the top
  • La Communauté des femmes,
    Centre d’aide aux femmes victimes de violences à Örnsköldsvik, 24 H sur 24    

    070- 270 00 66, 0660-841 97
    Courrier électronique: ornskoldsvik.kvjour@gmail.com

  • La Police, Örnsköldsvik                
    0660-114 14, le standard
    Fax: 0660-793 23
    Courrier électronique: polis@ornskoldsvik.com
    Adresse pour les visites: Nytorgsgatan 1, Örnskoldsvik.
    Les heures d’ouverture: en semaine, de 9H à 15H,

    le jeudi, de 9H à 18H
  • Hôpital d’Örnsköldsvik: en semaine, de 7H30 à 17H  0660-890 00, le standard
    Service des urgences, 24 H sur 24            

    0660-891 34, 891 36
    Clinique gynécologique, en semaine de 8H à 17H    0660-893 30
    Clinique psychique, en semaine de 8H à 17H            0660-870 00

  • Centre de soins, en semaine de 8H à 17H            

    Ankaret                     0660-29 27 10
    Domsjö                  0660-29 26 20
    Själevad                 0660-575 60   
    Bjästa                    0660-899 53
    Bredbyn                  0661-65 41 01
    Husum                    0663-199 20
    Trehörningsjö          0663-199 20

  • Renseignement médicals, ouvert 24 H sur 24        1177

    Médecin de garde    1177
    Dentiste de garde    1177

  • Centre de protection communautaire de la famille et de l’individu, en semaine 0660-880 00, le standard
  • Service de consultations familiales et sociales   0660-886 87, 886 89
  • Bureau communautaire de consultation, questions d’abus 0660- 888 30, 888 28
  • Bureau communautaire de l’information des immigrés 0660-880 74
  • Tribunal de première instance 0660-873 50
  • Administration des impôts, Örnsköldsvik             0771-778 778
    Ligne de service de l’Administration des impôts    0200-567 000
  • Centre d’aide aux victimes d’un crime, Örnsköldsvik 0200-21 20 19
  • Autorité des victimes d’un crime 090-70 82 00
  • Terrafem, centre international d’aide aux femmes victimes de violences, à l'échelon national       020-52 10 10
  • Centre de consultation juridique, Umeå, donne des conseils sans frais,le mardi et le mercredi de 18H à 21H au tél: 090-77 97 00
  • Avant de consulter un avocat,
    vous devez contacter l’Ordre des avocats de Suède au tél: 08-459 03 00 pour vous assurer que l’avocat n’a pas été critiqué.

    Le Centre d’aide aux femmes victimes de violences à Örnsköldsvik recommende Marie Thors du cabinet d’avocats Abersten HB, tél: 0660-153 75
 
© örnsköldsviks kvinnojour 2004-04-26, tel 070-270 00 66 eller 0660-841 97, ornskoldsvik.kvjour@gmail.com